Commune de VAHL-EBERSING

Blason Commune Vahl Ebersing - Casas - Moselle
Adresse : 5 Rue de l’Église – 57660 Vahl Ebersing
COURRIEL : vahl-ebersing.maire@wanadoo.fr
Nb habitants : 526

Horaires mairie

  • lundi, mercredi, vendredi de 14h à 19h
  • mardi, jeudi de 8h à 12h

Le conseil municipal

M. FRANKE Antoire

  • 1ère adjoint : M. MARTINELLE Frédéric
  • 2ème adjointe : Mme GRANDJEAN Marie-Laure
  • M. BERTOLI Johny
  • Mme BUCHHEIT Estelle
  • M. DOR Jérôme
  • M. DUKARSKI Nicolas
  • Mme FLAUDER Delphine
  • M. GOHN Alain
  • Mme GOUSSE Béatrice
  • Mme GUTSCH Delphine
  • Mme MAIRET Marie-Joëlle
  • Mme METZINGER Nathalie
  • M. SCHWARTZ Sylvain
  • Mme STEINER Karine

Notre histoire

L’origine du nom
Ebersingen est la transcription dialectique de l’Allemand Obersingen. On y a ajouté VAHL pour le distinguer d’un autre Ebersingen qui se trouve près de Sarreguemines au bord de la Blies (Blies-Ebersing).
Pourquoi l’additif de VAHL à Ebersing : avant la Révolution de 1789, l’église isolée de Vahl (aujourd’hui commune de Laning) était l’église-mère d’une paroisse étendue appelée « Vahl-Ebersing », et la maison curiale ou presbytère se trouvait à Ebersing. Cette paroisse avait comme annexes : Biding, Lixing, Laning, Frémestroff et Freybouse.

Différents noms : Ebresanges 1360, Obersingen 1365, Ebersingen 1395, Ebersinga, Hersinga Sive , Zalla 1544, Ebersing 1688, Ebresing 1717, Valeversing 1725, Ebersin 1751, Obersing 1756, Val Ebersing 1870, Wahl-Ebersing après 1870 (en français : Vahl-Ebersing)

Un peu d’histoire
D’après les historiens et archéologues, en particulier Emile LINKENHELD, le grand géologue, originaire de Vahl-Ebersing, notre région était déjà habitée dès le VIIIème siècle avant notre ère par les Celtes venus de l’Allemagne du Sud qui s’installèrent de préférence dans les forêts situées le long des rivières. Pour nous, c’était la Nied toute proche. Ces Celtes furent remplacés, par suite des invasions, par les Gaulois et les Romains.
Toujours d’après Linkenheld et d’autres historiens, les villages appelés « Vahl » en Lorraine, conservent le souvenir d’anciens celtes romanisés, restés fidèles à la langue de leurs anciens maîtres, les Romains. Les envahisseurs les ont nommés « Welsch » ou « Wallons », noms donnés encore aujourd’hui à la population de langue française en Lorraine ou en Belgique.
Une colonie de ce genre, après l’invasion des barbares, était établie dans notre village.

Au Moyen-Age, Vahl-Ebersing était compris dans la Seigneurie ou Vouerie épiscopale de Hombourg-St Avold. A l’origine, la localité était un bien séculier du diocèse de METZ qui avait juridiction sur les possessions de l’Abbaye de SAINT-AVOLD, du baillage du chapitre de HOMBOURG, de l’Abbaye de Ste Glossinde, du couvent St-Sauveur.
Déjà en 1240, les maîtres de Griechingen (Créhange) possédaient des biens à VAHL-EBERSING( loués aux sires de Fénétrange). Suzerains étaient les comtes de SARREBRÜCK qui étaient baillis de SAINT-AVOLD de qui dépendait VAHL-EBERSING. Vassaux étaient les seigneurs Drittel-Forbach et comte de Varsberg.
En 1490, Henri de Huntingen loua de l’Evêché la ferme de « Ebersingen ».

En 1572, le cardinal-archevêque de METZ, Charles de Lorraine, légua par traité le baillage de Hombourg et SAINT-AVOLD, à son neveu Henri de Guise. Dans ce traité, les localités deviennent propriété du duché de Lorraine.

Sont cédées:

  • des possessions de Saint-Avold
    • La ville de St-Avold
    • La métairie de Macheren et Petit-Ebersviller
    • La métairie de Vahl-Ebersing avec Lixing
    • La métairie de Seingbouse avec Béning
  • des possessions du chapitre de Hombourg
    • Hombourg-Haut et Bas ( citadelle et village)
    • De St Glossiade: Hoste Haut et Bas avec Valette, Maxstadt
    • De St Sauveur: Altrippe, Leyviller

En 1581, la maison de NASSAU-SARREBRÜCK renonce à ses droits sur VAHL-EBERSING en faveur du Duc de Lorraine par contrat du 25 août 1581.Le 24 Novembre 1581, Henri de Guise vend les terres léguées au duc Charles de Lorraine. En 1581, le village fut vendu avec toute la seigneurie (vouerie de Hombourg-St Avold), au Duc de Lorraine et fit partie de ce duché pendant près de 2 siècles jusqu’en 1766 où tout le duché de Lorraine passa sous la souveraineté de la France.

En 1676, les sires de Vasberg avaient vendu leurs droits de vouerie à VAHL-EBERSING aux Bénédictines de St-Avold. Avant les droits de vassalité se partageaient les seigneurs Drittel-Forbach et les comtes de Vasberg. La vassalité de Forbach fut partagée avec les comtes de Esch, Pallant, Betting.

Entre 1729 et 1736, le Duc cède le village ( avec Macheren, Lixing, Lachambre) en fief au baron de Henning, gouverneur de St Avold, qui en échange cède au duc ses possessions situées dans le comte lorrain de Fontenoy-le-Château, près de Bains-les-Bains.

En 1766, la métairie Vahl-Ebersing-Lixing passa sous l’autorité du roi de France; il en est de même de tout le duché de Lorraine. Vahl-Ebersing, comme Lixing, devient en 1790 commune du canton de Hellimer et depuis 1802 du canton de Grostenquin comprenant alors 36 communes qui avaient appartenues aux cantons de Morhange, Bistroff et Hellimer.

Après les modifications de 1881, il reste 32 communes dans le canton, dont Vahl-Ebersing.

Animations
Activités diverses (gym douce, gym tonique, art floral, cours de cuisine, peinture, travaux manuels et couture, scrabble, salle de musculation) organisées par l’association du foyer.
Pour obtenir les coordonnées du responsable de l’activité, veuillez vous adresser à la mairie.

Fête patronale : Saint Jean 24 juin

Nous avons différentes associations actives sur le territoire : le Foyer Rural, l’Amicale des maires du Centre Mosellan, le Conseil de Fabrique, le Syndicat des Arboriculteurs, Interassociation, le Football Club, la Société des ouvriers mineurs, l’Amicale des sapeurs pompiers

Les dates marquantes

  • Vide-grenier : août
  • Marché de Noël : novembre
  • Théâtre en Platt : novembre
  • St Sylvestre : décembre

La vie dans la commune

Horaires d'ouverture

Nous sommes ouverts

  • Lundi au Jeudi 8h–12h15 et de 13h30–17h
  • Vendredi 8h–12h